• Santiago du Chili - Mendoza

    Ce vol est une interprétation libre du trajet emprunté par Henri Guillaumet à la grande époque de l'Aéropostale entre Santiago du Chili et Mendoza . L'accident de Guillaumet

    Vendredi 13 juin 1930 Santiago du chili, c'est l'hiver austral en Amérique du Sud et ce jour là encore plus particulièrement, une forte tempête de neige s’est levée sur le versant chilien de la Cordillère des Andes. Pourtant, Henri Guillaumet (1902-1940) pilote de l’Aéropostale,  décolle aux commandes de son monomoteur Potez 25 direction Mendoza, il décolle plein sud et se dirige ensuite vers la montagne en espérant pouvoir passer. C’est sa 22ème traversée des Andes (il en effectuera au total 393). Il connaît bien son avion et aussi la route mais en ce « vendredi 13 », les éléments sont contre lui et il deviendra alors le héros, malgré lui, d’une aventure légendaire que je ne vais pas raconter ici, je me contenterai de vous communiquer quelques liens se rapportant à cette épopée.
    Je vous propose de faire avec moi ce vol sous Flight Simulator dans des conditions qui n’ont rien à voir avec la réalité, je m’empresse de le spécifier, l’idée étant simplement de créer une aventure réalisable sous FS X et 2004 (FS9) sur la base de ce fait historique. Chacun pouvant ensuite la vivre à son idée, en choisissant une météo programmée notamment hivernale plus en accord.
    N’ayant pas trouvé de réplique informatisée correcte du Potez 25, mais voulant rester dans le contexte de l’époque, j’ai choisis le monomoteur Latécoère 28, modélisé par Patrice Grange (lien ci-dessous).

    http://www.frenchprototypes.com 

    Le plan de vol ? Et bien il n’y en a pas, la route directe entre Santiago du Chili et Mendoza fait 200 km, mais la traversée aérienne en ligne droite implique le survol de sommets de plus de 7000m d’altitude. Il faut donc emprunter des voies tracées dans des vallées et l’une d’entre elles démarre au sud de Santiago pour aboutir à un lac «El Laguna del Diamante » (Le Lac du Diamant) situé à 3200m d’altitude. J’ai utilisé Plan-G (version 2) pour tracer mon parcours mais je ne garantis pas cette route comme étant celle empruntée par Guillaumet, j’imagine que plusieurs itinéraires étaient alors possibles. Je décolle donc de l’Aéroport de Los Cerillos (SCTI) Mais je ne suis pas certain, que cet aéroport existait en 1930, Santiago du Chili comprenant actuellement pas moins de cinq terrains.

    Le Laté 28 :
    Envergure : 19,25m
    Longueur :   13,64m
    Hauteur   : 3,24m
    Poids en charge : 5300 kg
    Charge utile : 300 kg
    Vitesse de croisière 160 km/h
    Distance franchissable : 3400 km
    Plafond théorique : 4300 m 
    Motorisation : un moteur Hispano-Suiza 12Lbr, 12 cylindres, 600cv
    Premier vol : 1929
    Construction : Aluminium, bois et toile.

    LA CARTE

    Santiago du Chili - Mendoza 

    Durée de ce vol : environ deux heures

     Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza 
    Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza
    Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza 
    Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza   Santiago du Chili - Mendoza
     Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza   Santiago du Chili - Mendoza
       Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza 
    Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza   Santiago du Chili - Mendoza
    Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza 
     Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza   Santiago du Chili - Mendoza
     Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza   Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza 
     Santiago du Chili - Mendoza  Santiago du Chili - Mendoza Santiago du Chili - Mendoza   Santiago du Chili - Mendoza

      

    Un Paris - Londres mouvementé »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Août 2013 à 13:17

    Bon jour

    grand intèrêt pour ce blog !

    tout jeune , j'avais peins un Latécoère

    copié sur une histoire de l'oncle Paul

    dans Spirou .

    bonne continuation .

    et merci

    M .Georges

     

    2
    Alain
    Samedi 18 Mars à 16:57

    Bonjour,

    Je suis français mais je vis au Chili pour raison professionnelle. Un commentaire ; le sommet le plus haut d’Amérique du sud est l'Aconcagua, à peine moins de 7000 m, il se trouve tout près du col Los Libertadores au nord de Santiago, sur le territoire argentin. Concernant le plan de vol, avec un plafond à 4000 m, il existe deux routes proche de Santiago. La route nord, la plus courte et directe, qui passe par le col los libertadores juste après la ville de Los Andes, c'est aujourd'hui le passage international le plus important entre Chili et Argentine, les vallées sont larges coté Argentin, assez serrées en approche du col coté Chilien, on arrive direct sur Mendoza, attention l'Aconcagua se trouve tout près à gauche juste après la frontière. La route nord est celle empruntée aujourd'hui par les vols internationaux venant de l'est et allant vers Santiago (par exemple Air France Paris => Santiago), elle est connue depuis au moins l’époque des Incas car on y trouve des vestiges.

    La route sud, empruntée par les vols internationaux au retour vers l'est, passe du cotè de la ville de Rancagua. J'ai cherché à connaitre quelles étaient les routes de l'aéropostale, à ce jour je n'ai pas encore trouvé. La route via el Cajon del Maipo ('cajon' peut se traduire 'gorges', donc vallée profonde et étroite) que vous indiquez est la plus probable, voire la seule, passant par le Volcan Maipo et la laguna diamante à son pied où H. Guillaumet a atterri. Avec un avion ayant un plafond d'un peu plus de 4000 m il faut s’engager dans le Cajon del Maipo qui commence au niveau de la ville Puente Alto qui aujourd'hui est la banlieue sud de Santiago. Cette vallée profonde et étroite est magnifique, c'est un lieu de promenade classique avec des parcs nationaux permettant de s'approcher des glaciers pour les plus sportifs. il y a énormément de sommets entre 5000 et 6000 m, dont 3 énormes volcans, se retrouver en avion dans cette vallée doit être très dangereux, impossible de faire demi tour à mon avis. Un intersection à ne pas louper, après la ville de San Grabriel del Maipo, prendre la vallée del Maipo qui se trouve à droite et ne pas suivre celle del Volcan (affluent du Maipo) qui est un cul de sac avec des sommets de plus de 6000 m sur la frontière argentine. Suivre la vallée del Maipo qui conduit au volcan Maipo et la laguna el diamante. Cotè Argentin c'est beaucoup plus facile (comme toujours, la frontière est proche de la pampa). Votre route sud me semble la plus probable et la plus courte pour rejoindre Mendoza par le sud mais la route nord est encore plus courte et facile, je ne comprends pas ce choix par H. Guillaumet, ou bien à l’époque ils avaient déjà décider de faire les routes 'à sens unique' comme aujourd'hui, le nord pour aller vers Santiago, le sud pour aller vers Mendoza. Je reste admiratif du courage (voire de l’inconscience) de H. Guillaumet pour s'engager en début d'hivers austral sur cette route déjà dangereuse en été.

     

    Cordialement

      • Lundi 20 Mars à 14:20

        Bonjour et merci à vous pour l'intérêt que vous avez porté à mon article. Ce blog date un peu et c'est vrai que je n'y viens plus que pour y mettre la date à jour. Quoi qu'il en soit c'est toujours un plaisir de recevoir un commentaire, surtout venant de quelqu'un sur la zone de l'aventure. Vous vous posez la question du choix de H. Guillaumet pour cette route par le sud. Honnêtement je n'ai pas de réponse si ce n'est celle d'un choix à ce moment précis. Peut être en effet avait-il testé les autres routes également, il a effectué ce voyage 393 fois quand même.. Pour cette fois je me suis référé à un ouvrage que vous connaissez peut être : Les hommes de l'aéropostale - témoignages. éditeur OMNIBUS(www.omnibus.tm.fr). Si vous ne le connaissez et que comme moi, vous vous passionnez pour cette épopée, je vous le recommande fortement.

        Cordialement à vous et merci aussi pour la précision de vos informations concernant les différentes routes

        JM Humez

    3
    Alain
    Samedi 18 Mars à 17:47

    NB : Le Potez 25 peut voler jusqu’à 7500 m. Dans ce cas la route la plus directe est de descendre à Rancagua, de prendre plein est, il y a une barrière de montagnes à environ 5000 m à passer pour ensuite se retrouver vers le volcan Maipo pour ensuite redescendre sur la pampa. C'est la route actuelle d'Air France par exemple au retour vers Paris. La distance entre Santiago et Rancagua donne le temps de prendre de l'altitude.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :